Russe Chinois simplifié) Anglais Filipino Italien Japonais Coréen Malay Thai vietnamien
information règles et organisation internationales MARPOL 73 / 78 / MARPOL 73 / 78

MARPOL 73 / 78

Au niveau international, la question de la prévention de la pollution par les navires a été examiné dans la première année 1926 à Washington lors d'une conférence des représentants des États 13. Les États-Unis lors de cette conférence a proposé d'introduire une interdiction totale des rejets d'hydrocarbures provenant des navires et des navires de guerre.

Il a été décidé de mettre en place un système de zones côtières, qui interdiraient la disposition du mélange d'huile avec une teneur en huile de plus de 0,05%. Établir la largeur de ces zones, il a été laissé à la discrétion des États, mais il ne doit pas dépasser 50 miles. Pour éviter le rejet des eaux de ballast des navires ont encouragé la mise en place de séparateurs. L'État du pavillon devrait avoir à demander à la conformité des tribunaux avec les zones d'exclusion établies. avant-projet de la Convention a été établi, qui ne n'a pas été acceptée.

La Société des Nations Conseil, en 1936 année a décidé de convoquer une conférence internationale pour examiner le projet, mais les événements ultérieurs dans le monde ont rendu impossible de convoquer une conférence.

Après la Seconde Guerre mondiale, la question a été soulevée à nouveau à l'Organisation des Nations Unies. De nombreux États ont souligné la nécessité de prendre des mesures pour prévenir la pollution au niveau international. En 1954 an à l'initiative du Royaume-Uni à la Conférence internationale de Londres a été convoquée, qui a adopté Convention internationale pour la prévention de la pollution marine par les hydrocarbures OYLPOL-54. Il a été le premier accord international sur la prévention de la pollution marine par les navires entrés en vigueur le Juillet 26 1958 ans.

Convention 1954 années à essayer de résoudre le problème de deux façons:

1. Mettre en place des «zones d'exclusion» longueur, habituellement, 50 miles de la côte, qui interdit le rejet de mélange d'huile et de l'huile dans le rapport de 100 ou plusieurs parties d'huile à 1 million de parties du mélange (100 mg / l) .;

2. L'équipement pour chacune d'importantes installations de réception portuaires qui peuvent accepter d'utiliser les tribunaux le port non-pétroliers restant sur slops du pétrole du conseil d'administration de ballast d'huile contaminée ou eau de lavage des citernes à condition que cette eau a passé le processus de séparation en utilisant le séparateur d'huile, un réservoir de décantation ou autre des moyens.

La conférence prévue pour la convocation d'une nouvelle conférence pour l'adoption de mesures supplémentaires, trois ans après son entrée en vigueur. Ainsi, en l'an 1962 IMCO a organisé une conférence internationale à laquelle le premier amendement à la Convention ont été adoptées 1954 ans.

Modifications 1962 années, ont augmenté la taille des «zones d'exclusion à 100 i150 miles, et inclus dans le champ d'application de la tankers jauge brute Convention de plus de 150 t (précédemment actions ont été distribuées aux camions-citernes d'une capacité de 500 tonnes ou plus).

En 1969, la Convention a été modifiée de façon substantielle, les amendements réglementent Aperçu de l'eau de ballast décharge de la citerne lorsque les conditions suivantes sont remplies:

1. Leur nombre total dans le voyage de ballast ne doit pas dépasser 1 / 15000 capacité de chargement complet de la citerne.

2. vitesse de rejet ne doit pas dépasser litres 60 par mile parcouru.

3. Réinitialiser ne peut se faire plus près 50 miles de la côte.

La convention OYLPOL-54 modifié et ajouts. Cependant, il a été reconnu par la faible efficacité de cet accord international sur la prévention de la pollution marine par les hydrocarbures dans l'huile de transport se développe rapidement.

La nécessité d'une protection globale des océans de la planète de la pollution est devenue apparente et dans la ville de 1973 Organisation maritime internationale - OMIa pris Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL-73)

Après l'adoption MARPOL-73 convention OYLPOL-54 J'ai cessé de fonctionner.

Par les participants 1978 année MARPOL-73 Il a commencé seulement trois états. A cette époque, à la suite d'accidents de pétroliers ont déjà été formulé de nouvelles exigences qui doivent être inclus dans MARPOL-73. En Février 1978, à Londres, la Conférence internationale sur la sécurité des pétroliers et la pollution marine, qui a été suivie par 62 États. À la suite de la Conférence, Février 17 deux protocoles dont avaient été prises pour le protocole de 1978 Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires 1973 (Procès-verbal de MARPOL-78).

MARPOL Protocole-78 est devenue par rapport à MARPOL-73 complètement autonome et inclus toutes les dispositions de la MARPOL-73 (art. I du Protocole).

Protocole 1978 est entré en vigueur en Octobre 2 1983 ville et ses participants sont maintenant plus que 90 États, le tonnage brut qui est d'environ 90% du tonnage brut de la flotte marchande mondiale.

convention 1973, tel que modifié par le Protocole de 1978, maintenant connu sous le nom La Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL-73 / 78).

Convention sur la prévention de la pollution par les navires (MARPOL 73 / 78) se compose de la Convention et de ses Protocoles, qui renforcent les dispositions générales sur les obligations des participants sur la prévention de la pollution marine par des polluants spécifiques: le pétrole, les produits chimiques nocives en vrac, les substances transportées en emballage forme, les eaux usées, les déchets et la pollution de l'air par les navires.

La Convention contient des définitions communes des concepts tels que navire dangereux décharge de substance et d'autres complétées dans chaque application. Les tribunaux dans la détermination de la présente Convention sont tous les navires, y compris les aéroglisseurs et les hydroptères, les sous-marins, fixe et plates-formes flottantes.

De la portée de la Convention exclut les navires de guerre et navires gouvernementaux non commerciaux, cependant, les participants doivent veiller à ce qu'ils sont dans la mesure du possible et d'agir conformément à la Convention. La Convention prévoit que toute violation de celui-ci, y compris les annexes, est interdite, quel que soit le lieu de commission, et pour une telle violation de la législation de chaque Etat partie à la Convention sous le pavillon duquel les navires devraient être établis punition.

La Convention MARPOL-73 / 78 Il comprend des mesures pour réduire et prévenir la pollution par les substances nuisibles, qui sont transportés à bord des navires ou formés au cours de leur fonctionnement.

Règlement portant sur les différentes sources de pollution par les navires aujourd'hui sont contenus dans les six annexes du MARPOL-73 / 78.

  • I Règlement relatif à la prévention de la pollution par les hydrocarbures annexe. Elle est entrée en vigueur du 02.10.83
  • II Règlement relatif à la prévention de la pollution par les substances liquides nocives en vrac annexe. Elle est entrée en vigueur du 06.04.87
  • III Règlement relatif à la prévention de la pollution par les substances nuisibles transportées par mer en colis, conteneurs, citernes mobiles, citernes routières annexe. Elle est entrée en vigueur du 01.07.92
  • Annexe IV du Règlement pour la prévention de la pollution par les eaux usées des navires. Entré en vigueur le 01.08.05, sur la base de la Résolution MEPC 115 (51) a été adoptée 22.04.04
  • Annexe V Règlement pour la prévention de la pollution par les ordures des navires. Elle est entrée en vigueur du 31.12.89
  • Annexe VI du Règlement pour la prévention de la pollution atmosphérique par les navires. Il est entré en vigueur le 01.01.05g.

Actuellement, MARPOL-73 / Convention 78 se compose de trois livres.

Livre I reproduit le texte moderne des articles, des protocoles et cinq annexes de la Convention.

Livre II, contient les interprétations des dispositions de MARPOL-73 / 78, ainsi que pour remplir ses applications afin d'assurer l'uniformité de l'action dans le maritime international et de la pratique juridique.

Livre III, il est donné l'annexe VI et le Code technique de contrôle des émissions d'oxydes d'azote lors du fonctionnement de moteurs marins.